Je Fais Un Don

Type to search

A La Une Société Télé’Asu News

Yaoundé: elle tue sa belle-sœur pour une promesse de 4 millions Fcfa

Après l’avoir assommé à l’aide d’une bouteille, Désiré Beyanga a ensuite égorgé et décapité Marie France Mbeya et mis le corps dans une valise, avant d’être interceptée au sortir de l’hôtel dans lequel elle a commis l’odieux acte.

Dans la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, Désiré Beyanga, face aux enquêteurs, explique comment elle a procédé pour appâter et neutraliser sa belle-sœur. ” Nous sommes arrivéEs à l’hôtel hier (dimanche) à 20h30. J’ai pris une chambre. Nous sommes montéEs avec nos bières. J’ai frappé ma bouteille de bière sur sa tête. Elle est tombée et je l’ai égorgée avec le tesson de bouteille que j’avais en main “, raconte t-elle. A l’hôtel Mendzang, situé au quartier Biyem-Assi où le drame a été commis, Désiré Beyanga, reviendra le lendemain poursuivre son acte criminel.

LIRE AUSSI: Meurtre: il tue sa copine de trois coups de couteau au cou

Selon des sources proches de l’enquête, Désiré Beyanga reviendra à l’hôtel dans la nuit de lundi, aux environs de 22h. Dans ses mains, une valise dans laquelle elle a pris soin de dissimuler une machette. Elle s’en servira pour dépecer en morceaux Marie France Mbeya âgée de 57 ans, avant de la dissimuler dans une la valise. C’est au moment de sortir de l’hôtel qu’un employé, se rendant compte qu’elle a du mal à transporter sa valise, va lui proposer de l’aider afin de la faire descendre au rez-de-chaussée. Le refus catégorique de la dame va éveiller les soupçons de l’homme qui va suspecter quelque chose de louche et fera appel à ses collègues. Face à ces derniers, la dame n’aura d’autre choix que d’ouvrir la valise qui va laisser découvrir son abominable contenu.

Marie France Mbeya était âgée de 57 ans

Sur les raisons d’un tel acte, une promesse d’argent. “Dans le village de mon mari à Elog batindi où je vis, j’ai une dette de quatre millions Fcfa dans une réunion depuis quatre ans. Mon mari m’a demandé de venir vivre dans leur maison à Yaoundé au quartier Obili. C’est une fois là-bas que sur Facebook, je fais la rencontre d’un homme à qui j’explique mes problèmes. Il me promet alors de me donner la somme de quatre millions Fcfa si je dépose un corps humain dans un cimetière. Je devais filmer le corps et lui envoyer la preuve sur Facebook”, raconte t-elle aux enquêteurs de l’état major de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé 3 à Efoulan, qui s’est saisie de cette affaire. Le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital Central de Yaoundé, apprend-on.

Tags: