Je Fais Un Don

Type to search

A La Une Parlons éco Télé’Asu News

Financement: 170 milliards Fcfa pour soutenir les entrepreneurs

L’Apeccam a, au cours du lancement de la semaine de la banque, appelé les entrepreneurs à bénéficier de cette garantie mise à leur disposition par l’Etat afin de financer leurs projets.

Par Blaise Djouokep

Le secteur bancaire a connu une nette évolution au cours de ces cinq dernières années. Selon quelques indicateurs clés, le total bilan des banques est passé de 5 054,9 milliards Fcfa en 2016 à 7 010,7 milliards Fcfa en 2020. Dans le même espace de temps, les dépôts bancaires passent de 3 661,2 milliards Fcfa à 5 398,8 milliards Fcfa alors que les crédits passent de 3 161,2 milliards Fcfa à 3 443,7 milliards Fcfa. Le taux de bancarisation passe de 26,3% à 28,3% ; lorsque le nombre d’agences bancaire passe de 281 à 328 dans ce même espace de temps. Selon ces chiffres donnés par l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), de 577 Distributeurs automatiques de billets (Dab) en 2016, 729 Dab sont disponibles en 2020.

170 milliards de FCFA pour financer les entreprises 

Semaine de la banque 2021 (c) APECCAM

Au cours du lancement de la Semaine de la banque qu’organise l’Apeccam du 2 au 10 décembre 2021, les responsables de cette association ont présenté l’évolution de ce secteur d’activité ainsi que les efforts fait dans le financement et l’accompagnement des entrepreneurs. « La banque est incomprise. Les banques et établissements de crédit font un travail remarquable au Cameroun pour mobiliser les fonds et financer les clients et les entreprises, malgré cela, les gens disent que les banques n’accompagnent pas les créateurs de richesse », tance le président de l’Apeccam, Alphonse Nafack, d’après qui des efforts continuent d’être fait par des banques. Des efforts rejoints par ceux du gouvernement. Selon le président de l’Apeccam, Une ligne de garantie de 170 milliards Fcfa de l’Etat a été mise à la disposition des banques pour le financement des projets des entrepreneurs et des créateurs de richesses.

« Ce serait anormal que les Pme continuent de dire qu’elles ne bénéficient pas du soutien des banques en raison de la faiblesse ou de l’absence des garanties. Le dispositif est en place. La garantie de l’Etat est là. Que les Pme viennent solliciter des financements. Ce serait dommage qu’après une évaluation qui sera bientôt faire, qu’on trouve que ce dispositif n’ait pas été sérieusement utilisé par les Pme », note Alphonse Nafack.

Pierre Kam le secrétaire général de l’Apeccam, fait savoir qu’une rencontre est prévue avec le ministre de la Justice dans le cadre de cette semaine dédiée à la banque. Il sera question de discuter du climat des affaires qu’il faut améliorer. Les sujets liés à la non réalisation des garanties et du taux de sinistralité des garanties qui est en hausse seront abordés. Pierre Kam  fait savoir que le montant total de crédit non remboursé sur l’ensemble du territoire se chiffre à environ 600 milliards Fcfa.

 

Tags: