Je Fais Un Don

Type to search

A La Une Opinion Société

Aux mères NON parfaites

Chacune a au moins une chose qui vient déconstruire toutes les idées qu’elle s’est faite sur la maternité le jour où elle devient mère.

Par Edwige Ngueko

Moi c’est la peur constante qu’il leur arrive quelque chose de terrible quand je ne les ai pas sous les yeux.

Mais le plus gros cliché sur la maternité est celui de la mère parfaite ou bonne mère: inépuisable, au service de la famille et toujours bienveillante.

J’avoue que perso ça n’a jamais été mon ambition en tant que mère.

Le travail je l’ai repris plus ou moins quelques semaines après être revenue de la maternité.

Oui je sais qu’il faut sortir pour aérer les enfants mais c’est quand je peux.

Les écrans c’est pas bien avant 5 ans ? C’est mon @rme secrète pour les tenir tranquille et souffler un moment.

Les repas équilibrés c’est bon pour la santé mais quand je suis crevée le soir c’est menu sandwich.

L’éducation positive, je veux bien mais à 3 je gueule à réveiller un mort.

Mon fils des fois, avec sa mine triste, me demande : “maman tu crois que c’est comme ça qu’il faut parler à son enfant ?”

Et moi de lui dire: je sais pas comment les mamans doivent parler à leur enfant, je sais que t’aimerais que je te parle plus calmement et te laisse prendre ton temps mais là tu vois, à cet instant précis, c’est la meilleure version de maman que je puisse t’offrir.

Au fond je le comprends.

Je le vois bien son grand sourire et son air gai et les étoiles pleins les yeux quand il me dit :
Ah maman t’es très jolie,
Ah maman tu es gentille
Ah tu es la meilleure des mamans du monde.

Oui quand il dit ça il est heureux, ça me rend heureuse et j’aimerais que ce soit tout le temps comme ça.

Mais que voulez vous ?

Quand après m’être levée aux aurores, géré la matinée en mode turbo, me suis rendue au travail, tchop maîtrise devant un client qui m’a cassé les burnes (oui j’en ai), les courses en 15 min au sortir du bureau avant de courrir attraper le bus pour pas arriver en retard à la maison, cuisiné avec 3 foyers en même temps pour que le repas soit presque prêt quand ils ouvrent la porte en disant ” maman qu’est ce qu’on mange ? “, eh bien je ne trouve plus l’intonation bienveillante au 3e “prépares toi et vas au lit” quand je vois la pile de vaisselle qui m’attend encore et le salon à ranger avant de pouvoir me poser.

Ah oui la perfection n’est pas et ne sera jamais mon ambition.
L’acceptation de soi en revanche c’est mon leitmotiv.

Mais ne vous y trompez pas.
Des fois ma vie de maman est radieuse et extrêmement gratifiante.

Parfois quand je pense avoir tout raté:
Il y a ce câlin inattendu,
Ce bisou surprise,
Ce précieux cadeau fait avec amour pour maman,
Ou ce petit mot qui me fait fondre.

Tenez, je partage avec vous ces délicieuses lignes écrites par ma fille :
” Chère maman,
Je t’aime de tout mon cœur et je ne sais pas comment te remercier de prendre soin de moi.
Je t’aime. 💖”

Avouez que vous avez écrasé une larme en lisant.

Pas parfaite et maman heureuse (la plus part du temps).

A l’occasion de la fête des mères, je pense particulièrement :

Aux mamans qui se nourrissent des restes de leurs enfants.

A celles, en prison pour avoir revendiqué une gouvernance qui protège et respecte les droits de leurs enfants.

A celles qui renoncent aux apparences trompeuses d’un compagnon abusif pour sa sécurité et celles de leurs enfants.

A toutes ces mères pour qui chaque jour est un challenge à surmonter.

Vos défis sont nombreux,
Personne ne vous facilite la tâche.
Chaque remarque qui vous est faite est pour vous rappeler combien vous êtes incompétente dans votre rôle de mère.

Vous, vous savez quelle mère vous êtes,
Faites au mieux…

Et surtout,
Savourez chaque instant de bonheur.
Il sont à vous.
Et vous le méritez.

Bonne fête des mères à toutes !

Et plus particulièrement à ma maman. Un de nos trucs mère-fille était nos tenues cousues dans le même tissus que je porte en image. Ça me fait toujours le même plaisant et fier effet.